Diagnostic agro-pastoral de la Corniche...

download Diagnostic agro-pastoral de la Corniche d’Urrugnegis-id64.org/wp-content/uploads/2018/05/5.2.8.pdfآ 

of 33

  • date post

    26-Jan-2021
  • Category

    Documents

  • view

    1
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Diagnostic agro-pastoral de la Corniche...

  • Diagnostic agro-pastoral de la Corniche d’Urrugne

    10 mars 2009 Urrugne

    Centre Départemental de l’Elevage Ovin

    M. Aramendi S. Birade

    S. Hutter : chargée d’étude E. Bedin : SIG JM. Arranz D. Lassalle

    AFMR Etcharry

  • Un diagnostic: pourquoi?

    • Une commande du Conseil Général des P-A • Pourquoi ? • Une enjeu important autour de la fermeture de la route

    • Une proposition des organisations professionnelles:

    • Quelles sont les activités agro-pastorales sur la Corniche • Comment pérenniser l’élevage • Les problèmes fonciers • La cohérence entre les dispositifs de conservation et les

    pratiques agricoles.

    • Des propositions concrètes à soumettre aux collectivités.. Et à discuter

  • Comment

    • Enquête auprès des éleveurs (S. Hutter) – Durabilité: économie, social, environnement – Problèmes, les projets, l’avenir – Situation foncière

    • Espace (JM. Arranz) – Caractérisation des prairies et de leur diversité, – usages agricoles et pratiques

    • Echanges avec les collectivités/institutions • Communes Urrugne, Hendaye • Conseil Général, • conservatoire, • Château

  • La Corniche

    Château Abbadia

    Larretxea

  • Les « zonages »

    Site d’intérêt communautaireN2000: domaine d’Abaddia et côte

  • Les éleveurs présents sur la Corniche

    Utilisateur provenance

    surface utilisée sur la

    corniche

    effectif totaux des troupeaux

    Effectif des animaux en paccage

    sur la corniche

    Foin sur la

    corniche

    O BA BL EQ O BA BL EQ A1 Urrugne 9,42 10 18 35 10 x A2 Urrugne 30,54 250 9 250 x A3 Corniche 44,07 120 10 120 10 x A4 Urrugne 11,71 19 19 x A5 Larceveau 27 80 80 x A6 Corniche 35,21 25 15 25 15 x A7 Corniche 68,38 300 20 300 20 x A8 Urrugne 8,89 80 20 80 x A9 Urrugne 8,66 non communiqué x A10 Urrugne 6,08 24 A11 Biriatou 7,19 200 200 x

    A12 Corniche 1,98 cessation d'activité – une partie des surfaces ont déjà été reprises

    par une autre exploitation Total

    Agriculteurs 259,14 1040 91 54 50 1040 44 30 15 10 P1 Urrugne 17 150 150 x P2 Corniche 5,8 30 30 x P3 Biriatou 6,6 5 5 x P4 Biriatou 7,74 10 x P5 Hendaye 4,99 21 5 x P6 Urrugne 4 60 3 14 15 2

    P7 Urrugne 1,5 14 Total

    pluriactifs 47,63 261 32 19 195 7 5 D1 Corniche 1,79 x D2 Corniche 2,11 3 3

    D3 Saint J de

    Luz 2,65 non communiqué x D4 Hendaye 6,95 25 25 D5 Corniche 1,86 7 7 x D6 Urrugne 1,45 3 3 D7 Hendaye 1,99 2 2 D8 Corniche 0,88 x D9 Hendaye 1,19 2 2 D10 Corniche 3,23 22 22 2

    Total divers 24,1 54 10 54 12 4

    Total 330,87 1355 105 72 79 1289 44 30 34 19

  • Orientations de productions

    Nom

    siège d'exploita

    tion SAU ha

    productions animales

    productio ns

    végétales productions annuelles vendues débouchés

    Lait (L)

    O BA BL EQ viande brebis vache autre

    A1 Urrugne 16 10 18 35 10 veau,

    10 pottoks

    boucherie, autonso

    (agneaux)

    A2 Urrugne 30 250 9 maïs G

    6 veaux, 150

    agneaux 17000 négociant,

    laiterie

    A3 Cormiche 44 120 10 maïs G, blé

    7 veaux, 50 agneaux 30000

    VD (lait, agneaux), boucherie

    A4 Urrugne 30 19 9 veaux négociant

    A5 larceveau 31,7 80

    maïs G, triticale

    120 agneaux 25000

    négociant, laiterie

    A6 Cormiche 35 25 15 20 veaux chevaux négociant

    A7 Cormiche 68 300 20

    maïs G, maïs E

    20 veaux, 220

    agneaux 33000 122000 négociant,

    laiteries

    A8 Urrugne 40 80 20 maïs G 15 veaux,

    40 agneaux boucherie, export, VD

    A10 Urrugne 17 24

    maïs G & E, blé,

    maraîchage 7 veaux 111000 légumes laiterie, VD (légumes)

    A11 Biriatou 34 200

    170 agneaux 18000 fromage

    Transformati ons, VD

    Total 345,7 93000 263000

    Moy 34,57

  • 3 types d’exploitation, 4 orientations d’élevages

    12 Exploitations

    professionnelles

    7 Exploitations Pluri actives

    7 Non agricoles

    Brebis*vaches allait (2) Brebis*vaches laitières (2) Brebis (2) Vaches allait Chevaux Vaches laitières

    Brebis*vaches allait (2)

    Brebis (2) Vaches allait (2)

    Chevaux

    Brebis (3)

    Chevaux (4)

    7 % 14 %

    78 %

    pluriactifs

    Non agricoles

    Professionnelles

  • Revenu des exploitations • Exploitation de taille « modeste » :

    • régime fiscal au forfait • Volumes de production, et conjoncture difficile

    • Dépendance aux aides modérées (hors ZM, peu de MAE)

    • Fragilité économique réelle

    • Rémunération de la terre faible

  • Les prairies et espaces agricoles

    • Caractérisation des prairies • Modes d’utilisation

  • Les prairies et les cultures

  • Surfaces selon le type de végétation

    Végétation N Surface /

    parcelle (m2) surface

    (ha) %

    surface (ha)

    % surface

    (ha) %

    Culture 13 8389,4 10,9 5,5 10,9 3,0 PT 2 21465,5 4,3 2,2 4,3 1,2 PP 73 10240,8 74,8 37,5 74,8 20,6 PN 63 11188,7 70,5 35,4 70,5 19,4 PE 6 7876,7 4,7 2,4 4,7 1,3 Esp NA 0,0 0,0 LaCu 16 13716,7 21,9 11,0 21,9 6,0 Fougères 2 8486,3 1,7 0,9 1,7 0,5 LaEm 7 14973,1 10,5 5,3 10,5 2,9 taillis fourré 6 27535 16,5 10,1 16,5 4,6 Bois broussaille 28 33569,4 94,0 57,4 94,0 25,9 Bois herbacé 7 36265,4 25,4 15,5 25,4 7,0 non étudié 17 16354,3 27,8 17,0 27,8 7,7

    Total 240 199,3 163,7 363,0

    Surface totale: 770 hectares

  • Brachypode (huxtu belhar, xistu belara, albitz belara)

  • Brachypode

    Paspale

    Dactyle Fétuque

  • Ardi mihia Plantain lancéoléLin

    Gaillet

  • Hirusta gorria, zuria (xuria)

  • Diversité des modes d’exploitation des prairies

    Modes d'exploitation Période de Récolte

    Type Pâturage Fumure Fertilisation Phyto-sanitaires

    Culture mécanisée oct-nov-dec grain (si RGI) oui oui oui sept-oct ensilage (si RGI) oui oui

    PT prairie temporaire Fauche: 1 ou 2 jun-jul-aout BRE ou foin oct-avril oui variable** ponctuellement*

    PP prairie permanente Fauche: 1 (ou 2) jun-jul-aout BRE ou foin oct-avril oui (1/2) variable** ponctuellement*

    PN prairie naturelle Fauche: 1 (ou 2) jun-jul-aout BRE ou foin oct-avril variable** variable** ponctuellement* Fauche: 0 assez continu non si contrat CLnon si contrat CL

    PE prairie en embroussaillement Fauche: 0 (ou 1) (jul-aug) (foin) continu non non non

    Esp NA espaces enherbés non agricole tondeuse fauche refus jul-aug hors saison

    LaCu Lande cultivée Fauche: 1 ou 1/2 an sept-oct sec peu non non non

    LaEm Lande non exploitée inexploitable

    * Phyto-santitaire: traitement contre les chenilles (assez rare), déherbages sélectifs (ponctuels) ** Fertilisation variable: peut varier d'une année à l'autre, en général sur 1 exploitation,

    possibilité fumure de fond: compatible avec cahier des charges PHAE BRE Balle Ronde Enrubannée

    culture (maïs avec ou sans dérobée)

    Modes d'exploitation des surfaces agricoles

  • Haies, clôtures, bosquets

  • La situation foncière

    • Types de propriétaires • Modes de faire valoir • Types d’utilisateurs agricoles • Les exploitants

  • Les types de propriétaires

  • Modes de faire valoir, contrats

  • Surfaces selon le type de faire valoir

    Faire Valoir N Surface /

    parcelle (m2) surface

    (ha) %

    Bail écrit 96 14753,3 141,6 42,2 Bail Famillial 21 22595 47,4 14,2 Bail Oral 105 8861 93,0 27,8 Direct 49 7603,9 37,3 11,1 Indéterm 21 7556 15,9 4,7

    Total 292 335

  • Les utilisateurs agricoles

  • Surfaces selon le type d’utilisateur

    Utilisation N Surface /

    parcelle (m2) surface

    (ha) %

    Agriculteurs prof 202 12518,4 252,9 75,4 CES 3 6484,7 1,9 0,6 Divers 21 11095,2 23,3 6,9 Indet 16 6298,9 10,1 3,0 Pluri actif 50 9411,1 47,1 14,0

    292 335

  • Les principaux exploitants de la zone

  • Les éléments à soumettre au C Gal

    Un constat général

    • Agriculture remarquable – Diversité des systèmes, animaux – respectueuse de l’environnement – A contribué à préserver un site exceptionnel – Mais équilibre fragile

    • Eleveurs – Conscient de leur responsabilité – Gardiens culturels – Relativement isolés (de la profession, centres urbains

    et touristiques)

  • Des projets à soutenir: valorisation des produits

    • Constats: – Produits diversifiés (laiti